*Sauvetage du SAINT JOSEPH – Lamaneur N°12*

30 Mai  1900

2 hommes sauvés – 1 mort

Sauveteur du canot naufragé
Joseph Houvenaeghel
Personnel des douanes
Teulière -Fournier /..

Gravelines

Le sémaphore de Gravelines signale le naufrage du canot lamaneur N°12  SAINT JOSEPH. Le vent soufflait violemment à grains et l’orage vira en bourrasque.

Deux canots lamaneurs sortis depuis la veille, allant en drogue, n’étaient pas rentrés.

Un des canots rentra en signalant que le deuxième était parti vers l’ouest sans être vu depuis.

Le canot naviguait avec trois hommes** le patron Jean Houvenaeghel, indisposé, étant resté chez lui.

Le canot vira de bord entre Waldan et  Gravelines faisant route vers ce dernier port afin de s’y réfugier.

Les trois marins Eugène Lelostec, 37 ans , Pierre Eggrickx 52 ans et Joseph Houvenaeghel fils du patron furent projetés à la mer.

Les lames mugissaient avec furie et il y avait peu de chance de salut pour les infortunés. Ils étaient à grande distance de Petit-Fort-Philippe et il leur était impossible de saisir un objet mobile pour s’y accrocher.

Le jeune Joseph Houvenaeghel  ne perdit pas son sang-froid et nagea héroïquement jusqu’à la terre. Épuisé, il se précipita au poste de douanes pour demander du secours.

Les douaniers (sous-brigadier Teulière et le sous patron Fournier) ainsi que les hommes disponibles se précipitèrent au rivage munis de tous les engins de sauvetage.

Le marin Pierre Eggrickx a pu, après  réanimation, être sauvé. Celui-ci qui avait déjà connu  semblables aventures en était quitte et sauf encore une fois.

Le marin Lelostec ne put être secouru. Il habitait au 40 de la rue du jeu de Paume.

Le canot a pu être sauvé et le patron Houvenaeghel est venu reprendre possession de son canot et ramener les naufragés à Dunkerque.

**  trois hommes est l’armement minimal pour assurer un service de lamanage

Source
Le Nord Maritime