Sauvetage de la SOUVEREINE

6 avril 1901

Equipage sauvé

Armement de la goélette Alerte
Lemitre, Deswille, Cozic, Lénard

Ministre de la Marine
Médaille Or 2e classe
Lemitre – Deswille – Cozic
Médaille Argent 2e classe
Lénard

Localisation estimée du naufrage

Mer d’Islande

Pendant la tempête tout près des Iles Vestmann, à environ 4 heures du soir, un terrible coup de mer enlève le beaupré, le bout dehors, le mât de misaine, le mât de hune…

Le navire faisant eau, on se jette aux pompes, et on travaille toute la nuit du 6 et toute la journée du 7. Mais l’eau gagnait toujours, lorsque le 7 au soir la goélette ALERTE parut en vue. Aux signaux de détresse de la SOUVEREINE, elle s’approche, et pour ne pas se perdre de vue dans la nuit, les deux navires allument des flambeaux. 

Enfin le matin, la SOUVEREINE sombrant peu à peu, le capitaine de l’ ALERTE fait mettre une embarcation à la mer et au moyen de bouées de sauvetage et d’un va-et-vient, on réussit à faire passer bord de l’ ALERTE tout l’équipage naufragé. Le capitaine, resté le dernier à son bord, embarque à son tour vers 4 heures après-midi

L’ALERTE n’a quitté l’endroit qu’après que la SOUVEREINE, armateur Goethebeur-Pariot, se fut, vers onze heures de nuit, enfoncée pour toujours dans les flots. Elle avait pêché environ 40 tonneaux de morue, l’équipage a perdu presque tout ses effets personnels.

Rapport de mer rédigé par le capitaine Vanghent 

L’équipage sera rapatrié à Leith par le steamer Abbotsford.
La Souvereine a été construite par Benjamin Derycke en 1867
Dimensions : 25.25 x 6.15 x 3.43

Alerte goélette appartenant à Dinoir Capitaine Le Diest

Sources
Le Grand Echo du Nord de la France du 12 mai 1901
Ouest Eclair du 18 mai1901
Données Jean-Pierre Mélis