*Sauvetage  de la goélette VOLONTAIRE*

18 janvier 1906

Equipage sauvé

Durée de la sortie 3h30

Patron du canot
Charles Marin
Armement du canot Amicia
Amand BatemanArsène Bossu – Ernest Bouhen – Georges Casserix –
Adolphe Eggrickx – Jean Eggrickx – François Haloo Bruwaert –
Alphonse Maquignon – Edouard Noyon – Joseph Taylor
Armement du Trit
on
Armement remorqueur Nord

Dunkerque

Vers 11 heures du matin, le guetteur de la jetée ouest signalait au bureau des officiers du port qu’une goélette sur rade chassait sur ses ancres et s’approchait de plus en plus de la côte où elle paraissait presque inévitablement devoir s’échouer. La mer était très grosse et le vent soufflait en tempête d’O-S-O . En effet, l’échouement se produisit vers midi au large de la bouée n° 13.

Le capitaine du port, M. Hamelin, craignant que les hommes fussent enlevés par la mer, fit aussitôt appeler le patron Marin, qui se trouvait de service et armer le canot de sauvetage AMICIA, lequel sortit avec l’aide du remorqueur le NORD.

Arrivé près de la goélette, le patron Marin constata que l’équipage n’était plus à bord. Il avait été recueilli par un vapeur le TRITON, qui se trouvait sur rade et avait envoyé son canot prendre les hommes.

Le navire échoué était une goélette française, le VOLONTAIRE de Saint-Brieuc, chargé d’orge pour notre port. Marin embarqua une partie de ses hommes sur la goélette et la mer ayant monté, le remorqueur NORD parvint à retirer le navire de sa dangereuse situation et à le ramener dans le port à 2 heure 30.

Le canot s’est très bien comporté malgré le temps très dur et nos sauveteurs ont montré un empressement et une intrépidité méritoires.

Source
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des naufragés