*Sauvetage du  pêcheur MARIE IDA N°410*

23 janvier 1907

8 personnes sauvées

Patron
Joseph Arthur Evrard
Sous-patron
 Alfred Joseph Brunet
Armement du Sainte-Sophie
Charles Jean Baptiste Bouteille – Jules Charles Dollet
Julien Charles Dollet – Narcisse Firmin – Adolphe Dufour – Auguste Fournier – 

Joseph Jules – Alfred Hannequin
Charles Joseph Auguste Leprêtre –

Joseph Julien Leprêtre
Joseph Jean Baptiste Talleux – Julien Vasseur

prix Henri Durand  de Blois
Equipage du canot
300 F pour Evrard J.A. 
200 F pour Brunet A.J
150 F pour chaque canotier

Gravelines

Vers 5 h30 du soir, le bateau de pêche de Gravelines la MARIE IDA N° 410, patron Brunet, cherchant à gagner le port, se trouva tout à coup pris dans une tourmente de vent d’est et désemparé

Il fut bientôt jeté à la côte à 150 mètres environ à l’ouest de la jetée.

L’équipage en détresse demandait immédiatement par signaux le concours du canot de sauvetage. Aussitôt le patron Evrard  ralliait l’équipage de la SAINTE SOPHIE, qui, en peu de temps, était mis à l’eau avec le concours des habitants qui comprenaient le danger couru par leurs camarades.

Peu après, poussée par le vent d’Est qui continuait de souffler en tempête, la SAINTE SOPHIE arrivait près de la MARIE IDA, montée par huit hommes.

La coque du bateau était submergée ; les huit hommes, couverts de glace et grelottant de froid, furent recueillis, non sans peine, par le canot, leur embarquement étant contrarié par les lames.

Une fois les hommes de la MARIE IDA sauvés, le patron décida de courir à la côte, le mauvais état de la mer ne lui permettant pas de gagner le port. Grâce à nos sauveteurs, huit hommes avaient ainsi échappé à la mort.

La Société Centrale avait encore une fois bien mérité de nos populations, et le courage que déployèrent dans ces circonstances les représentants de la station fut couronné d’un plein succès.

Sources
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés