-Naufrage du  trois-mâts norvégien NORDEN-

4 décembre 1913

16 personnes sauvées –

Durée de la sortie 3h

Patron du canot
Lucien Caillez
Armement du canot AMICIA
Arsène Bossu, Marcel Bossu, Marcel Bénard
Michel Etcheverry, Joseph Houvenaghel,
Georges Houvenaghel, Oscar Legrand,
Maurice Legrand, Jules Taylor, Louis Taylor
Armement du remorqueur Europe

Prix Durand Gonzague de Beauregard
L. Caillez
Prix Adelson Cousin 
Prix Auguste Viéra
équipage du canot
Prix Henri Durand de Blois
150 à 75  Fr
équipage du canot

PLUS

Dunkerque :

Dans la nuit du 4 au 5 courant, vers minuit, le guetteur de la jetée ouest signalait qu’un grand voilier chassait sur ses ancres et partait à la dérive à l’est du port en lançant des signaux de détresse.

Aussitôt le canot de sauvetage fut armé et partit, aidé par le remorqueur EUROPE, au secours du trois-mâts norvégien NORDEN de Tvederhand qui s’était entre temps jeté à la côte est, par une forte tempête du N-O.

Après plusieurs tentatives, au cours desquelles le canot eut à subir quelques avaries, entre autres le gouvernail cassé, il réussit à accoster le voilier et à reprendre à bord son équipage entier, 16 hommes avec la femme et l’enfant du capitaine et le pilote dunkerquois.

La mer était toujours mauvaise et le retour au port fut très pénible, l’embarcation était constamment couverte d’eau et une grosse lame faillit la chavirer. Sans gouvernail ils se servirent d’un aviron placé en queue du canot. Comprenant le danger, les sauveteurs coupèrent la remorque et doublèrent les avirons.

Enfin, à 4 heures du matin, les naufragés furent débarqués sains et saufs à la cale des pêcheurs et reçurent aussitôt, chez le lamaneur Loyez rue des Arbres,  les soins que nécessitait leur état, après une nuit d’angoisse.

Le NORDEN venait de Fort Liberté (Haïti). 1078 tonneaux  chargé de bois de campêche. Commandant Pedersen Port d’attache Tvederhand

Source
BNF Gallica Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés.
BNF Gallica Le Grand Echo du Nord de la France 7 décembre 1913