Sauvetage du FOUDROYANT par SAINTE BERNADETTE DE LOURDES

journée  1er Juin 1940

132 personnes  sauvées*

6e jour de l’opération  DYNAMO

08 h 00, le torpilleur FOUDROYANT reçoit l’ordre de se rendre à Dunkerque, par la route, à une vitesse de 25 nœuds. A 10 h 30, alors qu’il s’apprête à entrer dans Dunkerque, le torpilleur français FOUDROYANT est attaqué par une douzaine de stukas.

Ne pouvant évoluer dans l’étroit chenal d’accès, le C.C. Fontaine, commandant du navire, fait front avec ses deux canons de 37 mm AA et ses deux mitrailleuses doubles de 13,2 mm. Ce dérisoire armement antiaérien ne peut repousser les assaillants qui placent, coup sur coup, quatre bombes, deux dans les machines et deux à l’arrière du bâtiment.

Le FOUDROYANT chavire en moins d’une minute et malgré le mitraillage des secours, dont fait partie le chalutier armé dunkerquois dragueur auxiliaire SAINTE BERNADETTE DE LOURDES, réquisitionné en 1940 et armé sous AD 395, qui est transformé en une véritable passoire et doit reboucher ses trous avant de regagner Douvres. Commandé par le maître principal Stahlberger, il a  recueilli 137 rescapés du Foudroyant mais a dû les remerttre  à l’anglais GAVA , le chalutier menaçant lui-même de couler, seuls dix-huit hommes, sur un effectif de cent cinquante, sont tués ou disparus.

Avant de sombrer, le FOUDROYANT aura ramené à Douvres, en deux voyages, 1 250 soldats.

Equipage du Sainte Bernadette de Lourdes
Mrte Pal Stahlberger – CDt – Wadoux – Loyer – Verove – Edgard Marteel – Victor Marteel – Vanvre – Duchemin – Raoult

Sources
Site Dunkerque Epaves
Crédit photo Dunkerque épaves
Données Llyods Ltd