*Sauvetage  du PORTRIEUX*

22 mai 1940

30 personnes sauvées*

Bataille de Dunkerque

Patron du Maurice Pinel
Edouard Brunet
Sous-patron
Charles Dollet.
Mécanicien
Léon Landy
Armement du dragueur Jeannine

Société Centrale Sauvetage des Naufragés
Prix Louis Aynard (2.000 francs)
rix Marie-Antoinette Bourgeois (1.000 francs)
canot de sauvetage Maurice-Pinel.
Médaille d’Or Baron de Joest
patron Edouard Brunet
Médaille d’Argent
sous-patron Charles Dollet.
Médaille de Bronze
Mécanicien Léon Landy

Gravelines

Prévenu le 22 mai 1940, à 14 h. 45 par le sémaphore de Gravelines Petit-Fort-Philippe qu’un vapeur venait d’être atteint par les bombes d’un avion ennemi, et que le feu était à bord j’ai rassemblé aussitôt l’équipage et ai couru à l’abri. 

En moins de quinze minutes, le canot était à la mer et partait vers le cargo en flammes, à 2 milles et demi environ dans le Nord de Gravelines. Nous l’accostâmes par tribord arrière, et dans le vent, mais nous avons eu à souffrir un peu des flammes et à craindre des incendies avec l’évacuation des gaz, car le bateau qui avait encore ses machines en marche ne cessait de tourner. Le commandant blessé lui-même, nous fit savoir avoir trois grands blessés a bord, nous les embarquâmes dans des hamacs avec toutes les précautions nécessaires et les postâmes sur le pont avec I’aide des matelots du bord, ensuite l’équipage embarqua avec un ordre parfait et très vite au nombre de vingt-quatre, plus six hommes du même équipage qui étaient à bord du dragueur de mines JEANINE qui n’a pu rentrer à Gravelines faute d’eau. Le vapeur incendié était le Portrieux, de la Société Maritime Nationale du Havre, jaugeant 3.000 tonnes, sorti de Dunkerque vers 13 heures.

Les blessés ont reçu les premiers soins à bord. Nous sommes rentrés au port vers 16 h. 45, aussitôt l’équipage sinistré débarqua et fut réconforté en attendant les ordres de la marine, les blessés embarqués dans les ambulances.
Le canot fut monté à l’abri, les moteurs ont très bien fonctionné. Je félicite mon équipage de sa bonne tenue et de son dévouement envers les blessés et en particulier, mon vieux sous-patron de 62 ans qui ne cessa de se dévouer entièrement et d’encourager les jeunes.

Je félicite aussi mon jeune mécanicien de 20 ans qui, malgré sa première sortie, fit très bien fonctionner les moteurs.
Selon une autre source le cargo français TLEMCEN qui sortait en même temps que le PORTRIEUX aurait recueilli 10 personnes.

Cargo
Construit par Harland & Wolff Ltd à Belfast (GB).
L: 86.87m, l: 12.80m, creux: 5.97m.
Port en lourd: 3 041 tonnes.
Vendu à la France en 1919.
Armé par les Chemins de Fer de l’Etat Français
Renommé « Portrieux ».
Armé par la Société Maritime Nationale à Paris en 1920.
Port d’attache: Le Havre.

Sources
dk Epaves
Crédit photo D
k Epaves René Alloin  
Crédit photo Jean Muselet
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés