Sauvetage de l’ALCYON

18 décembre 1947

8 hommes sauvés

Durée de la sortie 1h

Patron du Maurice Pinel
Edouard Brunet
Sous-Patron
Whitehead
Mécanicien
Jonnekin

Médaille d’argent Maurice Thery
Edouard Brunet
Médaille de Bronze
Jonnekin – Whitehead
Prix Baron et Baronne Leopold Davillier
(2.000 francs)
Armement du canot

Gravelines

A 18 h. 45, je suis prévenu qu’un bateau vient d’être jeté à la côte à 1 mille à l’ouest du port et fait des signaux de détresse.

Le vent souffle du N. E. avec force et la mer est très houleuse. Je fais aussitôt prévenir le mécanicien et quelques canotiers.

Nous courons à l’abri. En cinq minutes le canot est lancé et fait route vers le lieu du sinistre.

En sortant du port, j’allume un fanal rouge pour rassurer les naufragés et nous accostons un quart d’heure après malgré une forte houle. C’est le bateau de pêche l’ALCYON qui est échoué.

La mer qui descend ne permet pas le renflouement. Malgré les vagues qui déferlent, les hommes de l’ALCYON profitent des roulis du canot de sauvetage, le mousse d’abord et, pour finir, le patron. En tout, 8 naufragés.

Il est temps car notre canot talonne sur le fond. Nous poussons et débarquons les hommes de l’ALCYON au quai de Grand-Fort-Philippe. Il est 19 h. 45.

Source:
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés