Sortie assistance  d’un pêcheur 

22 décembre 1949

 

Patron Canot Amiral Ronarc’h
Auguste Brunet
Sous-patron
Louis Bossu
Mécanicien
Joseph  Bouteille
Canotiers 
Lucien Bossu Marceau Bossu
Joseph  Loyer,  Marcel Legrand

Patron Canot Maurice Pinel
Edouard Brunet
Sous-patron
Edouard Whitehead
Mécanicien
Louis Jonnekin
Canotiers 
Jean-Baptiste Fournier
Jean Lebègue

Dunkerque

Dans l’après-midi du 22 décembre 1949, un bateau de pêche ayant hissé le signal de détresse fut aperçu par le ferry-boat qui, à son arrivée à Dunkerque, signala l’incident.
L’alerte aussitôt donnée, l’équipage se rassembla sans délai et, 25 minutes après, le canot de sauvetage l’AMIRAL RONARC’H appareille et fait route à toute vitesse au Sud.
Une heure plus tard il rencontre le canot de sauvetage de Gravelines, MAURICE PINEL faisant route au nord pour la même mission. Après s’être rendu mutuellement compte de leur exploration, les deux canots regagnent leur base.

On suppose qu’après avoir été en difficulté, le bateau de pêche aperçu par le ferry-boat réussit à réparer ses avaries.

Gravelines

Le MAURICE PINEL effectue une sortie aussi ingrate que la précédente. Pour rechercher un bateau de pêche signalé en difficulté dans la fosse de Mardyck, notre canot de sauvetage prend la mer un quart d’heure seulement après l’alerte.

Entre les bouées 9 et 11, nous avons croisé le canot de sauvetage AMIRAL RONARC’H de Dunkerque, et nous avons parcouru ensemble les parages sans rien voir.

Il s’agissait comme on l’a su plus tard d’un petit cotre, effectivement tombé en panne de moteur, mais qu’un autre bateau voisin de pêche citait, réussit à prendre en remorque.

La jonction très rapide au point signalé de nos deux canots de Dunkerque et Gravelines est l’indice que, dans cette région qui compte encore au sud le canot de Calais et disposera bientôt de celui de Boulogne, la couverture de sauvetage est réalisée

Source
Annales de la Société Centrale de Sauvetage  des Naufragés année 1950 – Archives SNSM Paris