Assistance au EDMOND RENE

15 Février 1950

Dunkerque

Le canot de sauvetage est à nouveau alerté pour un bateau de pêche échoué à la côte à la frontière franco-belge.

Sans délai l’ AMIRAL RONARC’H prend la mer. Par forte brise W.S.W. force 6 et mer forte sur l’accore sud du banc de Trappeger, nous nous approchons du chalutier fécampois EDMOND -RENE et nous demandons au patron s’il a besoin de nos services.

Il n’a pas l’intention d’évacuer. Je me borne donc à lui donner toutes les instructions désirables pour éviter les épaves — étant donné les difficultés qu’il éprouve pour gouverner — et aussitôt qu’il a réussi à se déséchouer, je l’escorte en lui indiquant la route et lui conseille de mouiller à 150 mètres de la jetée est.

Rentré au port et amarré sans rien de particulier à signaler.

Source
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés -SNSM Paris