*Sauvetage du TABERG*

1er janvier 1953

Equipage sauvé

Patron du Robuste
Bécuwe
Patron du Rablé
Jules Decoster
Patron du Résolu
Lucien Decoster
Patron du Risban
Wallyn
Armement des remorqueurs
Robuste Rablais, Résolu, Risban

Dunkerque

Quatre remorqueurs de la Société de remorquage et de sauvetage dunkerquoise prenaient la mer en compagnie du bateau-pilote de la station de Calais qui avait à son bord le patron Jacob, le mécanicien Nerva, le matelot Hagneré, M. Lamotte, expert, représentant les assureurs.

Les remorqueurs étaient le ROBUSTE, patron Bécuwe, le RABLAIS, patron Jules Decoster, le RESOLU patron Lucien Decoster, tous de Dunkerque et le RISBAN, de Boulogne, patron Wallyn.

A bord de deux de ces bâtiments se trouvaient MM. Louis Agneray et Bougand, qui devaient diriger l’entrée dans le port. Le sauvetage du TABERG fut un match en cinq rounds mené de main de maître grâce à l’intelligence et à l’habileté des sauveteurs, en dépit de la visibilité médiocre.

Heureusement la mer était peu agitée. A 11 h. 45, le ROBUSTE prit en remorque le cargo ; sur lui s’attela le  RESOLU. Cette manœuvre fut effectuée sur tribord. A bâbord, le RABLAIS et le RISBAN  firent la même chose. Les remorqueurs travaillèrent légèrement de droite et de gauche le TABERG. A 12 h. 45, les remorqueurs tirèrent à toute puissance. La pleine mer était prévue pour 13 h. 13. A 13 h. 23, le TABERG flottait et le capitaine Rimner, de sa passerelle, leva les bras en signe de joie.

L’opération normale de remorquage se déroula alors normalement jusque Calais, où de nombreux curieux attendaient le navire. C’est ici qu’eut lieu le dernier round. Le cargo accusant une gite de 10° environ, fit son entrée dans le chenal à 14 h. 10. Il monta au bassin Carnot et s’amarra sans difficulté au quai de la Loire, sous les portiques.

Sur le quai, différentes personnalités attendaient. On remarquait le commandant Lorec ; MM. Ravisse, directeur-adjoint de la Jokelson, qui offrit une bouteille de champagne au capitaine Rimner ; Lacorne, officier de port ; Janssen, des Ets Rogliano ; Dekeyster, directeur adjoint de la Société Dunkerquoise de sauvetage et de remorquage.

Le remorqueur RISBAN a été maintenu à côté du bateau naufragé et son équipage est resté en état d’alerte jusqu’à 13 heures. Durant une heure et demie dans la nuit de jeudi à vendredi, une pompe fut mise en batterie pour enlever l’eau de la cale.

Sources
Centre de la mémoire urbaine La Voix du Nord du 7 janvier 1953
Crédit photographique La Voix du Nord du 7 janvier 1953