Assistance au RAYMOND-ET-ROBERT

17 juin 1955

 

Patron  Canot 
Edouard Brunet
Mécanicien
Julien Creton
Canotiers
Jean Vérove Charles Lavallée
Gaston Bonheur Jean Lebègue.

Gravelines

A 12 h. 30, j’ai été prévenu par M. Charles Vérove que 2 barques venaient de s’échouer par forte prise de N.-E. et mer mauvaise en dedans des jetées, à l’endroit dangereux que nous, les pêcheurs, appelons « le cul-de-sac »  . En l’absence du patron et du mécanicien, je courus à l’abri en compagnie du canotier titulaire Creton et de 4 volontaires.

Sans perdre une minute, nous avons lancé le MAURICE PINEL et avons fait route vers les 2 barques : RAYMOND-ET-ROBERT (DK. 848) et DEUX-SOEURS (DK. 807). Leurs patrons nous ont fait savoir qu’ils allaient attendre le flot de 22 heures. Nous sommes alors retournés au quai et avons pris toutes dispositions pour la prochaine marée.

Vers 19 heures, le MAURICE PINEL repart pour secourir le DEUX SOEURS le RAYMOND ET ROBERT ayant réussi à se dégager.

Sources
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés  – SNSM Paris