Sauvetage Yacht Anglais TINKERSIUSS

11 mai 1956

Equipage sauvé

Durée de la sortie
Dunkerque 2h40
Gravelines 1h30

Patron canot
Louis Bossu
Mécanicien
Maurice Renault
Canotiers
Vincent Mazot ,Jean Baudouin

Patron du canot
 Julien Creton
Sous patron
Alfred Vasseur
Mécanicien
Louis Jonnekin
Canotier
Antoine Dubuis, J.B. Fournier, Julien Agneray, Jean Trolle

Dunkerque

Alerté à 23 h. 10, hier 11 mai 1956, l’équipage de l’ AMIRAL RONARC’H a rallie le canot dix minutes plus tard. A 23 h. 30, ce dernier était mis à l’eau et faisait route, par vent, mer et courant debout, sur Gravelines, où un sinistre était signalé. Reçu du pilote 34, de Dunkerque, le signal aperçu, des fusées rouges à quelques encablures des jetées de Gravelines, la dernière a été lancée à 22 heures

A 1 h. 45, nous arrivions à proximité des jetées de Gravelines et recevions au même instant l’ordre de faire demi-tour, le canot de sauvetage de Gravelines avant déjà sauvé le yacht TINKERSIUSS, en difficulté. Bon fonctionnement du canot à tous points de vue

Gravelines

Vers 22 heures, j’ai été prévenu par M. Julien Agneray que des fuses de détresse venaient d’être aperçues à l’entrée de Grand-Fort-Philippe. Aussitôt alerté l’équipage a rallié le MAURICE-PINEL qui a appareillé à 23 heures par grosse brise de suroit, mer forte.

A 23 h. 30 nous arrivions le long du yacht britannique TINKERSIUSS se rendant de Dunkerque à Douvres il avait tenté, devant l’état de la mer, de rentrer à Gravelines.

Mais connaissant mal nos abords, et son moteur étant tombé en panne, il s’était échoué à 500 m. dans l’est des jetées. Sans notre intervention il aurait passé un mauvais quart d’heure. Nous l’avons pris en remorque et à 0 h. 30 nous sommes arrivés à Gravelines ou le TINKERCUSS a été abrité dans le bassin Vauban. Trés bon comportement du canot.

.Sources
Annales de la Société Central de Sauvetage des Naufragés – SNSM Paris