Sauvetage du lougre dunkerquois JEUNE PAULINE

2 novembre 1872

2 hommes sauvés

Patron du canot :
Auguste Benoit Hivin
Armement du canot :
Jean Amiss – Couvreur –
Emile Debacker – 

Pierre Louis Delugny – 
Alphonse Jules Hivin –
Jean Baptiste Marteel –
Louis Jean Joseph Weuss

Le Ministre de la Marine  attribue un Témoignage satisfaction 
Weuss L.J. J. Delugny P.L
La Société Centrale de Sauvetage des Naufragés attribue

Médaille  Argent 2°  
Debacker
Médaille de Bronze
Hivin A.B. – Couvreur
Diplôme d’Honneur
Amiss –  Delugny P.L.-  Hivin A.J. – Marteel J-B. – Weuss L. J.J.

Dunkerque :

Sous un vent violent soufflant en tempête du Sud-Ouest Auguste Hivin, avec le concours de son fils et d’autres marins dévoués, arme un canot et sauve le capitaine Blondel et le mousse du lougre la JEUNE PAULINE, venant de Villana et chargé de figues. Après avoir heurté l’estacade il coule sur ses ancres et l’équipage de 5 hommes se réfugie  dans le gréement.
Les corps des 3 autres marins tous célibataires seront retrouvés entre Ghyvelde et la Panne.

Sources

Fortune de mer sur les bancs de Flandre – Jean-Luc Porhel

Nord Maritime du 2 novembre 1872