Sauvetage de l’allège française le SAINT-WAALS

19 septembre 1878

Équipage sauvé – 1 homme à péri

Patron du remorqueur : 
Eugène Charet
Armement du Progrès : 
Son équipage

Dunkerque :

Venant de secourir le COMMERCE Eugène Charet sauve avec son remorqueur LE PROGRES Le SAINT VAAST (ou WAALS) qui s’est brisé sur un vapeur anglais.

Selon l’Autorité

Le lougre SAINT VAAST, occupé à alléger un vapeur anglais, était resté le jeudi soir à côté du grand navire, et comptait achever le lendemain son chargement. Mais le temps devenant tout à coup très gros, il fallut chercher à se garer d’un choc presque imminent. Le choc eut pourtant lieu et fut d’une violence extrême. Un des 4 hommes du lougre, Jean Renoudt, tomba à la mer, 2 autres marins montèrent sur le vapeur Amiss. Le 4e marin resta à bord, bien que l’embarcation fît eau de toutes parts, afin de porter secours à son malheureux collègue. Lui-même blessé, il dut enfin songer à son propre salut. On lui jeta une corde du vapeur anglais qu’il  saisit. Quelques minutes plus tard, le lougre disparaissait. La victime avait 45 ans,  elle laisse une veuve infirme et 3 enfants.

NDLR on ne retrouve pas le remorqueur de Charet. Mention de la perte d’un homme dans les deux cas. Charet a dû ramener les marins réfugiés sur le vapeur

Source : 

Source
Société centrale de sauvetage des naufragés 1866 – 1939
Le petit parisien

L’Autorité  21/9/1878