Sauvetage du brick français PIERRE FREDERIC

16 août 1879

7 hommes sauvés

Patron :
Gaspard Hivin

Armement du canot :
Chabanel – Henri Benjamin Isidore Couvreur
Pierre Alfred Augustin Delaeter -Alexis Jules Adolphe Derycke
Dewost – Auguste Ficquet – Gabriel Huret -Lefebvre – Rivet -Sedille  –  Weus -Jules Louis Zoonekyndt
Armement du canot lamaneur N°6
Armement du remorqueur Progrès
Patron du bateau pilote
Deryck *
Armement du bateau pilote

Ministre de la Marine
Témoignage de Satisfaction
 H. B. I. Couvreur  – 
P. A. A. Delaeter – 
A.J. A.  Derycke  –  G. Huret  
  J. L. Zoonekyndt  

 

Dunkerque :

Rapport SCSN

Vers 7h30 du soir, un navire avec son pavillon en berne est signalé par le sémaphore, stationné au milieu des bancs. M. Guillain secrétaire du Comité, donne l’ordre de mettre le canot à la mer, mais, en l’absence du patron et des canotiers titulaires, ce ne fût qu’à 8 heures 30 qu’il put sortir à la remorque du PROGRES, avec un équipage composé d’hommes de bonne volonté ayant pour patron M. Hivin, membre du Comité.

Arrivé à l’endroit signalé on ne trouva plus le navire.

Celui-ci a été rencontré le surlendemain abandonné au large par son équipage qui fut recueilli et amené au port par un pilote lamaneur.

Les renseignements donnés au bureau du port ont fait connaître que ce navire était le brick PIERRE FREDERIC, de Rouen, de 200 tonneaux, ayant sept hommes d’équipage et qui se rendait de Riga à Dieppe avec un chargement de bois.

Le canot de sauvetage de Dunkerque est sorti avec le remorqueur LE PROGRES.

Rapport du pilotage

Un navire était signalé en détresse dans le nord du Breedt que le pilote de service Deryck fut aussitôt expedié avec le Iamaneur N°6 vers 7heures du soir.

La mer étant assez grosse le pilote se dirigea à la voile dans la direction annoncée. II rencontra le vapeur baliseur et lui communiqua qu’un navire était en détresse dans le nord et demandait secours et le pria de le remorquer mais n’obtint aucune réponse et le baliseur continua sa route au large.

Rencontra un peu plus tard le vapeur gravelinois lui fit la même demande, il jeta même une legne à bord mais elle ne fut pas amarree et il continua sa route au large.

Peu après il  s’entendit héler par une embarcation portant 6 hommes et encombrée d’effets. C’était le petit canot du brick français PIERRE FREDERIC qui allant de Riga à Dieppe, chargé de bois avait talonné sur le Break Bank (partie extérieure) que l’équipage avait abandonné coulant bas d’eau. Il mit à bord du lamaneur trois hommes et embarqua lui même  dans le petit canot pour le diriger lui-même au port ou ils arrivaient vers onze heures du soir.

* Ndlr: Le pilote précité est donné Deryck. Dans la base des pilotes il y a un Alexis Derycke parti en retraite en 1861 . Ce ne peut donc être Alexis et aucun autre  Deryck ou Derycke cité dans la base.. Recherches à faire.

Sources
Société Centrale de Sauvetage des Naufragés – Annales
Hommage aux pilotes dunkerquois Dunkerque 1870 – 1900  Jacky Messian