Sauvetage du Lougre DIEU PROTEGE LA FRANCE*

4 juin 1880

4 hommes sauvés

Patron du canot  :
Louis Noedts

Sous-patron :
Gabriel Foucroy
Armement du Susan Gray :

Delugny- Jacques François Jannekeyn –
Malézieux – Michelet- Ollivier – Questroy-Smagghe
Douaniers du  Risban : 
Pasquier-Besselievre – Hanscotte-Mile
t

Durée sortie1H15

Dunkerque :

Le lougre DIEU PROTEGE LA FRANCE qui s’était échoué vers 8 heures 30 du matin, par suite de la force du vent, à environ 20 mètres de l’estacade Est du port.

A 9 heures du matin, le canot SUSAN GRAY dont ce fut la première sortie, conduit par le remorqueur la MOUCHE, se dirigea sur le bateau coulé dont la mâture seule émergeait, personne ne se trouvait plus sur cette épave, l’équipage venait d’être sauvé au moyen d’un va-et vient établi sur l’estacade.

La présence du canot n’étant plus utile, celui-ci est rentré à Dunkerque à 10 heures 15.

Les préposés des Douanes (sous-brigadier Pasquier-Besselièvre, Préposés Hanscotte et Milet) de service au Risban, ont concouru au sauvetage des hommes du bateau de pêche DIEU PROTEGE LA FRANCE, qui s’était jeté à la côte par un violent coup de vent de Nord Ouest et avait coulé à 40 mètres environ en dehors de la jetée Est.

Ces agents munis d’une ligne de flèche et d’une ligne Torrès, traversèrent immédiatement le chenal à l’aide d’une embarcation.

Secondés par le patron et les trois marins du bateau, ils parvinrent non sans peine à envoyer à bord une ligne de flèche munie de son mandrin conique, laquelle, saisie par les naufragés, leur permit d’envoyer une amarre que les douaniers fixèrent solidement à l’estacade, puis, aidés par quelques matelots, ils établirent un va-et-vient au moyen duquel ils réussirent à sauver les quatre hommes du bateau de pêche au moment où celui-ci sombrait.

* ou les Marins selon les sources

Source
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés