Sauvetage du navire anglais GLAMORHANSHIRE

27 novembre 1881

19 hommes sauvés

Patron du canot :
Jacques Joseph Bommelae
r
Armement du Susan Gray :
Bertot – Henri François Bossu -Cousin
Delporte – Jean Henri François Devos –
Eggricks – Jean François Hendricksen – 
Emile Jacques Louis Hostens
Houbert – Charles Lavie – Joseph Eugène Lelostec – Loyer – Robelet – Joseph Jean Vanpraet – Henri Jean Eugène Weus – Yers
Patron du remorqueur :
Auguste Frédéric Morel
Armement du Haleur

Durée de la sortie 6H00

Ministre de la Marine
Témoignage satisfaction     
Weus Henri Jean Eugene
Société Centrale de Sauvetage des Naufragés
Médaille de Bronze
Lelostec Joseph Eugène
Témoignage de satisfaction
Bossu    Henri François – Hendrixsen Jean François – Hostens Emile Jacques Louis -Morel Auguste Frédéric. – Vanpraet Joseph Jean –

Weus Henri Jean Eugène

Le dimanche 27 novembre vers 8 heures du matin, le sémaphore signala un navire en détresse à l’Est du port près de la bouée rouge numéro 6 sur le banc Hills et demandant un prompt secours.

Le canot de sauvetage SUSAN GRAY qui était à l’entrée de l’écluse du barrage fut bientôt armé par les soins de M. Charles Lavie et prêt à sortir.

La marée étant basse et tous les autres remorqueurs se trouvant échoués à leurs postes, je pris les instructions du chef de service des remorqueurs avant d’offrir à l’officier du port, M. Sion, de sortir du bassin avec mon bateau pour aider le SUSAN GRAY.

Le HALEUR N°1 fut introduit dans le sas de l’Écluse de la citadelle à neuf heures. Je restai un moment échoué sur le radier, mais avec le secours d’une trentaine d’hommes de bonne volonté, je pus franchir l’avant-radier et tomber dans le creux du port d’échouage, je sortis des jetées et franchis la barre où je donnai trois légers coups de talon.

Le vent étant de Ouest-Sud-Ouest, le canot de sauvetage fit route à la voile et aborda le navire en détresse une demi-heure avant moi.

Ce navire était le trois-mâts GLAMORHANSHIRE, il était appuyé par son flanc de tribord contre le Braeck-Banck, entre les bouées rouges n° 6 et 8.

Je me mis à la disposition du patron Bommelaer, qui transborda du canot de sauvetage sur le HALEUR N° 1 les papiers de bord, les instruments du capitaine et six hommes de l’équipage.

Ce transbordement terminé, je restai pendant près d’une heure à observer le navire échoué tenant le SUSAN GRAY à la remorque.

Les quelques hommes qui étaient rentrés à bord hélèrent le canot de sauvetage, lequel aborda GLAMORHANSHIRE par tribord. Ils embarquèrent tous, le capitaine le dernier, sur le SUSAN GRAY que je pris de nouveau à la remorque et que je conduisis au port sur la demande des hommes du canot.

A un demi-mille de distance des jetées, je me croisai avec les remorqueurs DUNKERQUOIS et MARINE faisant route à l’Est. Il était deux heures quand l’équipage du GLAMORHANSHIRE et le pilote Aernouts débarquèrent à la cale des pêcheurs. le GLAMORHANSHIRE était sous le commandement du capitaine Cooper, il était chargé de 4495 fûts de pétrole

Sources
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés
 journal L’autorité 29 novembre 1881