Sauvetage du vapeur anglais GEORGES FISHER

5 mai 1894

Armement des canots lamaneurs

Dunkerque

Chargé de minerai ce bâtiment, commandé par Mitchell venant de Bilbao, a été drossé par un courant violent sur la jetée Ouest qu’il aborda avec une telle violence qu’il alla s’empaler sur la jetée est créant une importante voie d’eau. Le bâtiment qui bloquait l’entrée du chenal a put être renfloué quatre jours après. L’équipage a été sauvé par des canots lamaneurs.

Le port bloqué par le G. Fisher

LE PORT DE DUNKERQUE DÉGAGÉ (Le grand Echo du Nord de la France)

Dunkerque le 8 mai,

Six cents tonneaux de minerai ayant été extraits des cales du steamer anglais  toutes les voies d’eau ont été hermétique-ment bouchées par des plongeurs, et l’arrière du navire complètement dégagé; puis une suceuse, un bateau haleur et plusieurs pompes ont épuisé l’eau qui se trouvait dans les flancs du steamer.

Vers onze heures le GEORGES FISHER commença à bouger à l’avant. Les remorqueurs JEAN BART, PROGRES,DUNKERQUOIS le HALEUR N°2  ainsi que le bateau aspirateur DUNKERQUE N°3  tirèrent et poussèrent sur le steamer échoué.

Après bien des efforts, aux acclamations d’un nombreux public qui assistait à cette opération, le GEORGES FISHER fut complètement dégagé; tous les remorqueurs qui l’avaient assisté hissèrent leurs pavillons en signe de joie, et le GEORGES FISHER  fut conduit le long de la jetée est à l’emplacement des navires pétroliers.

Aussitôt après, les signaux de marée furent rétablis et les mouvements d entrées et de sorties s’effectuèrent. L’heure de la pleine mer étant passée, le cinq mâts France entrera demain au port. /..

Source
Grand Echo du Nord de la France (7 et 8 mai 1894)
Crédit photo Drames de mer Michel Dehaene