Sauvetage du ballon de MALO

1er septembre 1895

1 homme sauvé

Patron du remorqueur
André Evrard
Armement du Rapi
de

Dunkerque : 

A l’occasion des fêtes de Malo-les-Bains, la Municipalité de cette station balnéaire, avait organisé sur la place Turenne une ascension aérostatique de nuit avec feu d’artifice à huit cents mètres de hauteur. Par malheur le vent soufflait avec force de la partie sud  portant en plein sur la mer. Quoique certain d’être entraîné vers le large le capitaine Surcouf, associé du capitaine Godard, est monté dans la nacelle et à 11 heures 10 son ballon s’élevait dans tes airs. 

A peu près à 600 mètres de hauteur, les pièces d’artifice placées sous la nacelle s’embrasèrent, éclairant le ballon, qui semblait alors être en feu. Mais bientôt, ainsi qu’on le prévoyait, l’aérostat fut emporté vers la mer ; une vive émotion s’empara du Public. 

Fort heureusement, la Chambre de Commerce avait fait sortir un de ses remorqueurs, le RAPIDE, qui, sous  le commandement du capitaine Evard, sillonnait la rade. A minuit cinq, par travers de la bouée rouge, à environ neuf milles de son point de départ, le remorqueur rencontra l’aérostat qui planait à environ vingt mètres au dessus des flots, mouillé sur son cône ancre.

Le remorqueur a pris le ballon. à sa traîne et l’a ramené au port, où M. le maire, entoure des  conseillers municipaux et d’une foule nombreuse, a vivement félicité le vaillant aéronaute

Sources
Gallica La Presse
Le Grand Echo du Nord de la France 4 septembre 1895