Sauvetage d’un canot Ponts-et-Chaussées

11 février 1898

2 hommes sauvés

Patron du canot lamaneur:
Arsène  Bossu
Armement du canot lamaneur
Marin du torpilleur

Dunkerque

Le torpilleur 90, de la défense mobile de Dunkerque, en effectuant sa sortie pour se-rendre à Calais et Boulogne, a abordé dans l’avant-port, à l’endroit appelé le « Bouillon », un canot des ponts et chaussées monté par le conducteur en chef Martin et cinq hommes, un de ces derniers, Jean Donckere, est tombé à la mer.

Il a été sauvé par un des matelots du torpilleur, qui s’est jeté aussitôt à l’eau. Les deux hommes ont été recueillis par le canot lamaneur du patron Arsène Bossu qui saisit Jean Donckere par les cheveux et aidé par ses hommes le fait monter à bord.

Le canot des ponts et chaussées, qui venait d’effectuer des sondages, a été endommagé fortement à bâbord avant entre les deux premiers bancs.

La faute de cet abordage est imputable au torpilleur, qui marchait à une vitesse assez grande.


Source
Le Grand Echo du Nord de la France
Nord Maritime