CHARLES LEFEBVRE

Pilote lamaneur

Patron du canot de sauvetage

19 sorties en mer

6 équipages et 96 personnes lui doivent la vie

Légion d'honneur -Chevalier
Décoration de sa majesté la Reine d'Angleterre -- Médaille d'Argent
Lefebvre Patron du canot de Dunkerque

Le pilote Lefebvre est un enfant de Dunkerque, ses premières années se sont passées sur ses plages, à huit ans il était mousse, à dix-huit ans il se jette à la mer pour sauver un matelot d’une barque de pêche.

Devenu  pilote et sauveteur. Charles n’a jamais cessé de tenir la mer depuis le mois de juin 1852. Après un rude apprentissage accompli au service de l’État aussi bien qu’au long cours, au cabotage et à la pêche dans les mers d’Islande, ce marin entre au pilotage en 1862.

Dans toute sa carrière maritime il a mis souvent en pratique la belle devise : SAUVER OU PÉRIR.

Il est bien de cette race de solides gens de mer dont un écrivain du xv° siècle disait que « l’antiquité n’a point connu  d’hommes plus déterminés sur la mer que les Dunkerquois »

« Beaucoup  se souviennent de la scène émouvante dont la rade de Dunkerque était le théâtre le 4 décembre 1879. Comme patron du canot de sauvetage, Lefebvre, en se portant de nuit au secours de EUGENIE LEONIE, dans des circonstances exceptionnelles de froid et de mauvais temps, montra tout ce que l’on peut attendre de son habileté comme manœuvrier et de son abnégation comme sauveteur »

Etat-civil

Naissance  le 20 mai 1839 à Dunkerque

Décès le 11 mai 1900

Données généalogiques

Fils de  Pierre Charles Jean LEFEBVRE 1802-1855  et de Catherine Charlotte COELENBIER 1814- ..

Marié le 25 septembre 1865 à Dunkerque avec Marie Louise THOMAS 1847 dont

       –  Céline Catherine Marie LEFEBVRE 1865-1929

       –  Anais Jeanne LEFEBVRE 1867-

       –  Jeanne Joséphine Charlotte LEFEBVRE 1870-

       –  Gabrielle Victorine Ernestine LEFEBVRE 1872-1911

       –  Julia Eugénie Cornélie LEFEBVRE 1874-

       –  Valentine Fernande LEFEBVRE 1876-1899

       –  Charles Alphonse Maurice LEFEBVRE 1878-1949

       –  Louis Jules Ernest LEFEBVRE 1884-1884

       –  Louisa Augustine Ernestine LEFEBVRE 1884-1964

       –  Fernand François Ernest LEFEBVRE 1885-1955

       –  Maurice Emile Julien LEFEBVRE 1887-

Carrière

Service de l’Etat  2 ans et 6 mois

Marine de commerce   28 ans et 4 mois

Mousse en 1852

Novice en 1855

Matelot en 1856

Incorporé en 1859

Matelot pilote 1er décembre 1862

Pilote du  20 mars 1868 au 30 juillet 1884

Chef pilote au 1er mai 1886

Retraite 7 février 1897

Récompense et décorations

1884     Chevalier de la Légion d’Honneur   Dossier LH/1545/64

1869     Médaille d’Argent du gouvernement britannique

1880     Médaille d’or des Sauveteurs du Nord Pas-de-Calais – Services rendus

1880     Médaille d’or de 1°classe – Ministère de la Marine – Sauvetage de l’EUGENIE LEONIE

1878     Médaille d’or de 2° classe – Ministère de la Marine –

1880     Médaille d’or de la Société des Sauveteurs du Nord

1884     Médaille d’argent de 1° classe- SCSN – sauvetage de l’EUGENIE LEONIE

1869     Médaille d’argent de 1° classe – Ministère de la Marine –

1870     Témoignage de satisfaction- Ministère de la Marine –

1869     Médaille d’argent de 1° classe- SCSN –

1879     Médaille d’argent de 2° classe – Ministère de la Marine –   sauvetage du JANET FORBES

1878     Médaille d’argent de 2° classe – SCSN – sauvetage du JANET FORBES

1869     Médaille d’argent de 2° classe – Ministère de la Marine –

1868     Médaille d’argent de 2° classe – Ministère de la Marine –

1883     Diplôme d’Honneur  –  SCSN –

1880 Médaille d’or de la Société des sauveteurs du Nord

1883     Témoignage de satisfaction- Ministère de la Marine – Sauvetage du PHOEMIE DE GOOLE

 

 Sorties en mer et sauvetages

1857

                                 Sauvetage d’un matelot d’un bateau de pêche

1867

6 mars                      Sauvetage de l’équipage du LANGE – 1 équipage sauvé

2 décembre              Sauvetage du PIERRE LEGRAND

1869

12 septembre              Sauvetage  du PRIDE OF THE GANGE – 14 personnes sauvées

13 septembre              Sauvetage de L’EMMANUEL – 13 personnes sauvées

18 décembre               Sauvetage de la JEANNE 1 équipage sauvé

1870

8 janvier                      Sauvetage du PHENIX – 1 équipage sauvé

13 septembre             Sauvetage d’une balandre  (incendie)

1878

8 janvier                    Sauvetage du bateau de pêche CHARLES AMELIE – considéré comme exercice

5 novembre               Sauvetage du JANET FORBES – 1 équipage sauvé

1879

16 février                   Sauvetage de l’ ADRIATIC – 28 personnes sauvées

1879

16 aout                       Sauvetage du  PIERRE FREDERIC 7 personnes sauvées

4 décembre               Sauvetage du  MARIE EUGENIE 1 équipage sauvé

1881

20 janvier                   Sauvetage du DANDY  7 personnes sauvées

1882

22 aout                       Sauvetage du PHOEMIE DE GOOLE 4 personnes sauvées

13 novembre              Sauvetage de la MINERVE 5 personnes sauvées

19 novembre              Sauvetage du  DEUX MARIE 6 personnes de sauvées

19 novembre              Sauvetage du INES 1 équipage sauvé

1883

4  décembre               Sauvetage du JENNY LEONIE

1884

23 janvier                   Sauvetage de l’ALICE – 11 hommes sauvés

Plus

Par ordre n° 28 « Les chefs pilotes Lefèvre, Cordier, Decoutter et Noedts prendront dès aujourd’hui le commandement de leur corvette : Corvette No 1 : Chef Pilote Decoutter

Corvette No 2 : Chef Pilote Lefèvre

Corvette No 3 : Chef Pilote Noedts

Corvette No 4 : Chef Pilote Cordier.

Les insignes des quatre chefs pilotes seront : une casquette de drap bleu-marine ornée d’un galon d’or et d’une ancre brodée en or sur le devant de la cuve. Une ancre de pilote dorée se portant sur le revers gauche de l’habit. Un habit (forme veston) en couleur noire ou bleu-marine se fermant par deux rangées de boulons dorés frappés d’une ancre.

Dunkerque, le 8 mai 1886 Le Lieutenant de Vaisseau Pilote Major Dubois 

Discours de remise de la Légion d’Honneur
Enfant de Dunkerque, Lefebvre n’a jamais cessé de tenir la mer depuis le mois de juin 1852.
Après un rude apprentissage accompli au service de l’État aussi bien qu’au long cours, au cabotage et à la pêche dans les mers d’Islande, le marin que nous fêtons aujourd’hui est entré au pilotage en 1862.
Dans toute sa carrière maritime il a mis souvent en pratique la belle devise : SAUVER OU PÉRIR. Il est bien de cette race de solides gens de mer dont un écrivain du xv° siècle disait que « l’antiquité n’a point connu d’hommes plus déterminés sur la mer que les Dunkerquois.


Je vous retiendrais trop longtemps, Messieurs, si j’essayais de faire en ce moment le récit, détaillé des actes de sauvetage accomplis par Lefebvre.
Après avoir rappelé que pour son début, il y a vingt ans, il contribuait à sauver l’un de ses camarades tombé à la mer, je dois me borner à faire mention de sa coopération aux sauvetages des équipages de la PIERRE JEANNE en 1867, du PRIDE OF THE GANGE et de l’EMMANUEL en 1869, du PHENIX en 1870, du JANET FORBES en 1878, de la MINERVE, des DEUX-MARIE et de l’INES en 1882.


Beaucoup d’entre vous, Messieurs, se souviennent encore de la scène émouvante dont la rade de Dunkerque était le théâtre le 4 décembre 1879.

Comme patron du canot de sauvetage, Lefebvre, en se portant de nuit au secours de l’EUGENIE LEONIE, dans des circonstances exceptionnelles de froid et de mauvais temps, montra tout ce que l’on peut attendre de son habileté comme manœuvrier et de son abnégation comme sauveteur.
J’ai ressenti une joie sincère lorsque j’ai appris qu’après une sérieuse enquête faite par le commissaire de l’inscription maritime de ce quartier et conformément à mes propositions, M. le vice-amiral Peyron, ministre de la marine et des colonies avait présenté à M. le Président de la République le décret qui admet Lefebvre dans la Légion d’honneur.

La décoration qui vient s’ajouter aux nombreuses médailles qui couvrent la poitrine
de notre pilote est pour lui une récompense bien méritée.

Sauveteur d’élite, marin habile, il est entré depuis, de longues années dans le corps des pilotes dunkerquois, lesquels rendent chaque jour des services très appréciés par les capitaines des nombreux bâtiments qui viennent s’amarrer dans les bassins de notre port.
Brave Lefebvre, par votre énergie, votre courage, vous vous êtes toujours montré un digne enfant de Jean Bart.Portez donc avec fierté l’étoile de l’honneur que j’ai mission de vous remettre,

Sources
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés
Léonore Dossiers de la Légion D’Honneur
Jacky Messiaen « Des corvettes et des hommes » Edition Kim Dunkerque