ALEXIS JOFFROY

​Commandé en 1906

Constructeur  Atelier Normand (Le Havre) 

Type  Canot en bois à redressement, caisses à air en cuivre 10 avirons

Dimensions Longueur : 10,10 m – Largeur : 2,27 m – Tirant d’eau 0,516 m à 800 kg  – Poids de la coque 2T 750 

Commandé le 28 février 1907

Baptême  1907

Installation mars 1907

Fin de service 1945

En 1906 la Société Centrale de Sauvetage des nNROY.

A Dunkerque puis à Berck sous le nom EDMOND ADELAIDE DE ROTSCHILD puis au Tréport sous le nom de DES ESSARTS.

En juin 1913, envoyé au Havre et ultérieurement à Berck sous le nom EDMOND ADELAIDE DE ROTSCHILD où il est installé en mai 1914.

Il y est placé à titre provisoire en attendant l’achèvement du canot non-redressable de 8m (et du même nom) destiné à cette station.

En août 1920, envoyé au Tréport où il a pris le nom de DES ESSARTS. Installé le même mois (le chariot a été adapté au nouveau canot).

Irréparable après la guerre et vendu en juillet 1945 à M. Bonard, marin pêcheur. Tout le matériel d’armement perdu. Chariot démoli par les allemands.

Qui est Alexis Joffroy ?

Né à Dunkerque le 28 octobre 1820 rue Dampierre (?) dans une famille de pêcheurs qui s’exile à Anvers. Il entre comme commis dans une maison de négoce où il est remarqué pour ses capacités et obtient vite la direction d’affaires importantes .

Il fonde très vite une maison de commerce dont la prospérité fut rapide. Fortune faite, il occupe ses loisirs aux Beaux Arts .

Célibataire, il revient à plusieurs reprises à Dunkerque et communique à M. Alfred Dumont, maire, son intention de ne pas oublier le berceau de sa famille.

Il décède à Anvers le 14 octobre 1898 en léguant à la ville de Dunkerque la totalité de sa fortune et une collection de 185 tableaux.

Dans son testament il manifeste le désir que la majeure partie de son avoir soit convertie en œuvres philanthropiques principalement au profit des marins. La fortune sommeilla le temps des interminables exigences administratives et des revendications formulées par des parents très éloignés. Pendant son sommeil forcé, le legs subit une hausse considérable, d’ailleurs . (subir n’est pas le mot ! )

Entre autres, une partie de l’argent fut consacrée à l’agrandissement et à l’embellissement du musée. Une autre partie à l’achat chez Auguste Lenormand d’un canot de sauvetage inauguré en 1907 pour la jetée est et baptisé l’ALEXIS JOFFROY.

Alexis Jeoffroy Visite du président Fallières
1908 – Alexis Joffroy – Visite du Président Fallières
1945 au Tréport Réduit à l'état d'épave1945 au Tréport Réduit à l'état d'épave
1945 au Tréport. Réduit à l’état d’épave

Sources
Annales du sauvetage maritime
Presse diverse