Description des bateaux cités sur le site

Cette rubrique a été réalisée par Alain Derenoncourt que je remercie

Bélandre dunkerquoise

La Bélandre est proche de la famille des bateaux hollandais, comme le Tjalk du bassin de l’Escaut. gréée en sloop destinée au cabotage le long des côtes de la mer du Nord et de la Manche. Nom donné aux péniches dans la région de Dunkerque et Calais. Elle apparaît un peu comme une caricature de la péniche, avec laquelle elle a des ancêtres flamands et néerlandais communs. En effet, ses formes sont tellement exagérées, la courbure de ses épaulures tellement puissante, que les bordés s’incurvent jusqu’à entrer dans la coque au niveau de la quille. On imagine les tensions auxquelles est soumis le bois pour être ainsi ployé. Les dimensions et performances en terme de fret de la bélandre ne diffèrent guère de celles de la péniche flamande : 38,50 m à 39 m de long, 5,05 m de large, enfoncement en canal 1,80 m pour un fret de 250 à 280 tonnes, enfoncement en rivière 2,50 m pour un fret qui peut dépasser les 350 tonnes.

Source :Musée de la batellerie

Bélandre dunkerquoise -Musée de la batellerie

/

BRICK

Deux mâts qui ne portent que des voiles carrées.

BRICK-GOELETTE


Deux mâts , à l’avant des voiles carrées , à l’arrière une brigantine (voile aurique)

CANOT LAMANEUR

Ce sont des canots lestés , propulsés à l’aviron , mais aussi capables de porter une voile au tiers de 24 m². En principe, les lamaneurs s’occupent de l’amarrage des bateaux à quai , mais en réalité ils vont quelquefois offrir des services de pilotage assez loin en mer , paraît-il jusqu’à 20 milles !.

Ils leur arrive également d’assurer le transport des passagers quand le bateau ne peut entrer pour cause de marée basse.

Canot lamaneur – Maquette Musée portuaire


COTRE souvent appelé SLOOP dans l’ancien temps .

Forme simple de gréement , un seul mât , une grand voile, ici aurique, (brigantine) , quelquefois surmontée d’un flèche.

A l’avant , une trinquette et un foc supporté par un mât horizontal , le bout-dehors

DUNDEE


Deux mâts , dont l’un fortement à l’arrière , qui ne porte pas de flèche .

Dundee, yawl, ketch , cotre à tape-cul se ressemblent beaucoup

Galiote

Une galiote désigne un type de navire de commerce, à voile, hollandais, de 50 à 300 tonneaux, autant arrondi à l’avant qu’à l’arrière. Elles possédaient un fond à peu près plat, permettant de naviguer dans des eaux peu profondes. Les galiotes faisaient du cabotage en Mer du Nord et en mer Baltique. Pour éviter de trop dériver, à cause de leur fond plat, les galiotes portaient fréquemment une, ou deux, dérives latérales – Wikipédia

GOELETTE

Deux mâts , celui d’avant plus petit , qui portent des brigantines (voiles auriques quadrangulaire).


GOELETTE A HUNIER


Goélette qui porte sur le mât d’avant un hunier (voile carrée) .

GOELETTE A DOUBLE HUNIER

LOUGRE


Trois mâts , un bout-dehors et une queue de malet .

Les voiles sont dites au tiers

TROIS MATS

Tous les mâts portent des voiles carrées .

Le mât arrière (artimon) peut en plus quelquefois porter une brigantine.

TROIS MATS BARQUE

Le mât de misaine (à l’avant) et le grand mât (au milieu ) portent des voiles carrées.

Le mât d’artimon porte une brigantine (voile aurique quadrangulaire) .