Société Centrale de Sauvetage des Naufragés


Avantages attribués aux sauveteurs en 1914 – 1965 et de nos jours

1914

Patrons, sous-patrons et canotiers

Sorties de canots

Il est alloué à chaque homme ayant pris part à

une sortie d’exercice la somme de 4 fr soit 12,52 €

une sortie de sauvetage de jour, la somme de 8 fr soit 25,14 €

une sortie de sauvetage de nuit, la somme de 15 fr soit 47,62 €

Prix médailles et récompenses pécuniaires

Chaque année en Assemblée générale, la Société Centrale distribue aux principaux sauveteurs des prix  dont le total s’élève à plus de 16.000 francs (soit 50 800 €) ,ainsi qu’un certain nombre de médailles d’or.

Pendant tout le cours de l’année, elle décerne des médailles, diplômes et récompenses pécuniaires  toutes les fois que des actes de courage et de dévouement en mer lui sont signalés avec les garanties voulues d’authenticité.

Naissance d’enfant de canotier

 Pour chaque naissance d’enfant de canotier, il est remis à la mère une somme de 20 francs.

Femmes et filles de canotiers

Tous les ans, au mois de décembre, il est envoyé à chaque station l’étoffe d’une robe destinée à la femme ou la fille d’un canotier.

Décès de canotier en activité

Lorsqu’un canotier en activité, inscrit sur les rôles de la Société Centrale depuis au moins un an, vient à mourir il est alloué :

1° A chacune des orphelines mineures, un livret de caisse d’épargne de 100 francs

2° A chacun des orphelins et orphelines âgés de moins de 14 ans, une somme de 50 francs payable en deux fois, à six mois d’intervalle.

3° A ses ascendants, lorsque ce décès les a privés de leur soutien, un secours d’importance variable fixé par le Conseil d’administration.

Mariage de canotier ou fille de canotier

 – Lorsqu’un canotier se marie, ou lorsque la fille d’un canotier épouse un marin, il est fait don à la mariée d’une armoire. Pour cette donation, s’adresser à la Société de Secours aux Familles des Marins Français naufragés.

Gratification de congédiement

– Les canotiers, sont rayés des rôles à 60 ans, ou plus tôt si l’état de leur santé l’exige. A ce moment, sur la proposition du Comité local, il peut leur être alloué une gratification non renouvelable de 60 francs s’ils ont au moins 15 ans de service, de 40 francs  s’ils en ont 10, et de 30 francs  s’ils en ont 5.

Secours aux canotiers et leurs familles

Chaque année, la Société Centrale accorde des secours en argent  à un certain nombre de veuves de ses canotiers, ainsi qu’à un certain nombre de ses canotiers tant en activité qu’en retraite, pour motifs exceptionnels.

Canotiers décorés de la Légion d’Honneur

– La Société Centrale accorde, à tous ses patrons, sous-patrons et canotiers décorés de la Légion d’honneur pour faits de sauvetage en mer, une pension annuelle de 100 Francs

Avantages pour les patrons

Solde

– Les patrons reçoivent un traitement de 200 francs . Exception est faite pour les patrons de quelques embarcations d’un modèle réduit, dont la solde est fixée par des décisions particulières.

Gratification de bon entretien

– A la suite des visites annuelles, et sur la proposition de l’Inspecteur, il peut être alloué au patron  une gratification de bon entretien.

Cirés de sauvetage.

–  Les patrons exerçant la profession de pêcheurs en pleine mer reçoivent tous les deux ans un ciré de sauvetage doublé de kapok.

Costumes de mousse

– Les fils et petits-fils de patron, en activité ou en retraite, qui embarquent comme mousses, reçoivent six mois après leur premier embarquement, un costume de mousse comprenant : un béret, un jersey, un pantalon, une paire de chaussures et deux paires de chaussettes.

Baromètres

– Les patrons de canots reçoivent un baromètre, qu’ils doivent remettre à leur successeur quand ils cessent leurs fonctions.

Retraite

–  Les patrons sont rayés des rôles à 65 ans, ou plus tôt si l’Inspecteur juge que l’état de leur santé l’exige. Il leur est accordé alors une pension de 200 francs s’ils ont 15 ans de service, soit comme patron, soit comme canotier, et de 150 francs s’ils ont 10 ans. Toutefois, le montant de la pension de retraite ne peut excéder la solde d’activité.

Les six patrons en retraite les plus âgés reçoivent un supplément de pension de 100 francs.

Veuves de patrons

– Toute veuve de patron décédé, soit en activité, soit en retraite, et ayant figuré au moins 15 ans sur les rôles de la Société Centrale, reçoit une pension de 70 francs.

Avantages pour les sous-patrons

Solde

– Les sous-patrons reçoivent un traitement de 70 francs. 

Cirés de sauvetage.

– Les sous-patrons exerçant la profession de pêcheurs en pleine mer reçoivent tous les deux ans un ciré de sauvetage doublé de kapok.

Costumes de mousse

–  Les fils et petits-fils de sous-patron, en activité ou en retraite, qui embarquent comme mousses, reçoivent six mois après leur premier embarquement, un costume de mousse comprenant : un béret, un jersey, un pantalon, une paire de chaussures et deux paires de chaussettes.

Retraites

– Les sous-patrons sont rayés des rôles à 65 ans, ou plus tôt si l’inspecteur juge que l’état de leur santé l’exige. Il leur est accordé alors une pension de 70 francs s’ils ont 15 ans de service, soit comme sous-patron, soit comme canotier, et de 50 francs s’ils ont 10 ans.

Les six sous-patrons en retraite les plus âgés reçoivent un supplément de pension de   50 francs.

Veuves de sous-patrons

– Toute veuve de sous-patron décédé, soit en activité, soit en retraite, et ayant figuré au moins 15 ans sur les rôles de la Société Centrale, reçoit une pension de 60 francs.

Si on considère un patron ayant réalisé dans l’année 7 sorties en mer
il va toucher (hors prime) 

70 frs pour les sorties (5 de jour 2 de nuit) deux sorties d’exercice 8 francs,
100 francs au titre de sa Légion d’Honneur, 200 francs de traitement annuel
soit un total de 378 francs (1188.81 euros )

Un canotier percevra 78 francs.(235,31 euros)

1 Franc 1914 équivaut à 3,14€ et en 1913 il faut 30 à 40 centimes pour acheter un kilo de pain de 1ère qualité (0.94 euros),  2 francs pour un kilo de viande de bœuf, 3,60 francs pour une belle portion de beurre de même poids ou encore 1,45 francs pour une douzaine d’œufs. Aujourd’hui le kilo de pain est à 3 euros 57

En  1914 on consommait 850 grammes de pain par personne, soit pour une famille de 5 personnes 2,5 kg (estimation) soit 1,10  franc par jour.  3 euros 45  

En 1920 l’indemnité pour exercice est portée à 8 francs le jour et 20 francs pour un exercice de nuit

Avantages des sauveteurs en 1965


Le patron et le mécanicien en titre touchent 60Frs d’indemnité annuelle (Equivalent 82,73€)

Le sous-patron touche 30 frs d’indemnité annuelle (41.36€)

Tous les trois ont un abonnement téléphonique.

Le mécanicien touche une prime mensuelle de 45 euros pour 15 heures d’entretien

Les sauveteurs touchent 5 (6.89€) 10 ou 15 frs suivant le type de sortie. *

NDLR :Toutes ces sommes sont payées sur les fonds propre de la station de Dunkerque

*Je cherche la grille donnant les tarifs

Avantages attribués de nos jours :

De nos jours, les membres des canots de sauvetage perçoivent 20 euros que la sortie soit de nuit ou de jour, qu’elle dure une ou cinq heures. A Dunkerque, ces sommes sont versées , avec l’aval du siège parisien, à une association «Les amis du canot de sauvetage de Dunkerque». Cela permet de financer les instants de convivialité de la station et de renforcer l’ esprit de cohésion. Cela sert également aux cadeaux lors de naissances, ou fleurs lors des décès…Les blessés, les ayant-droit lors de décès en opération sont couverts, par l’ENIM, la sécurité sociale des marins du commerce et de la pêche, sur la base de la 11ème catégorie, pas une fortune mais un minimum.

Depuis la catastrophe des Sables d’Olonne de 2019 (grâce à l’action de notre député dunkerquois, Paul Christophe), les orphelins de sauveteurs décédés en opération ont le statut de pupille de la nation