Le marégraphe de Dunkerque

On peut considérer ce poste dépendant de l’administration des Ponts-et-Chaussées comme étant l’ancêtre de notre météo marine actuelle.

Les données et documents de cette page sont datés de 1907et signés par l’Ingénieur en chef Dreyfus.

Les fonctions de l’observateur du marégraphe sont les suivantes :

  • Entretien courant des appareils, des piles, du poste etc.
  • 9h00, 12h00, 15h00, 18h00, observations journalières météorologiques.
  • 9h00 relevé, s’il y a lieu, de la quantité d’eau tombée depuis la veille à la même heure.
  • 12h00 remontage de l’appareil d’horlogerie, renouvellement ou déplacement de la feuille de l’anémomètre, inscriptions journalières sur le registre minute des observations de la journée.
    Calculs des hauteurs d’eau des marées, moyenne, etc.

    Toutes les heures : relevé des températures maxima et minima, des directions et de la force du vent.

Toutes ces données doivent être consignées dans des documents prévus à cet effet (Voir bas de page).

Sans doute le marégraphe (Sans certitude)
Localisation du marégraphe

Les employés du marégraphe étaient, de par leur positon dans le port, au premier plan pour signaler et agir sur d’éventuelles fortunes de mer.
Ainsi Georges Marquette participera depuis la terre, le 4 août 1882 au sauvetage de la goélette PHOEMIE DE GOOLE et le 28 octobre 1892 au sauvetage du VISCOUNT CASTLEREAGH.
Il sera également acteur de sauvetages individuels sur des enfants en 1886 et 1906.

Qu’est-ce qu’un marégraphe ?

Antoine Marie Rémi Chazallon 1802 – 1872 invente le marégraphe en 1844.
Le premier d’entre eux est installé à Toulon.
Il est également l’éditeur de 1838 à 1862 de l’Annuaire des marées des côtes de France.

Imprimé Marégraphe 1
Imprimé Marégraphe 2
Imprimé Marégraphe 1

Sources
Centre de Mémoire Urbaine de Dunkerque

Wikipédia