1879 MARIE BOUTENEFF

Le canot  est construit par une entreprise allemande, il a ensuite été transporté gracieusement jusqu’à Cherbourg par la compagnie harnbourgeoise.
Aussitôt arrivés à destination, le canot et le chariot allemands sont logés dans une cabane provisoire Fort-Mardyck

Constructeur Hevighorst de Ronnebeck près de Brème
​Type   Canot en bois. Un des seuls canots de la SCSN sans redressement.
​Dimensions   Longueur  8 m –  largeur   2,52 m, muni de 10 avirons. Poids  800 kg.
                   Il est posé sur un chariot à bascule assez étroit à quatre roues basses.
Nom donné  Juillet 1879
Installation   Juillet 1879
Condamnée  en 1910 la «MARIE BOUTENEFF» est condamnée puis vendue 153 francs.
Elle est remplacée par la SAINTE ALINE.

En  31  ans de service la MARIE BOUTENEFF est intervenue 5 fois
11 octobre 1881                   Sauvetage du trois-mâts SAID (Avec la station de Gravelines)
11 personnes sauvées
18 octobre 1890                   Sauvetage du VESTERVIG (Avec la station de Dunkerque) 
6 personnes sauvées
La station recevra pour ce sauvetage le prix Auguste Lupin d’une valeur de 1000 francs.
18 octobre1890                   Sauvetage de la goélette VICTOIRE (Avec Dunkerque)
6 personnes sauvées
15 août 1897                       Sauvetage du brick goélette MARIE THERESE – Sera pris en charge par un remorqueur de Dunkerque
20 mars 1900                      Sauvetage du brick ENIGHEDEN (avec la station de Dunkerque)
8 personnes sauvées

A noter que plusieurs fois le canot fut armé mais que le sauvetage fut réalisé par Dunkerque ou Gravelines avant que le canot de Fort Mardyck ne soit mis à l’eau.

Sortie du canot en 1898

Sources
Annales de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés
LES AMIS DE FORT MARDYCK, Conférence n°8 début novembre 2015 par Jacques Hondermack 
Crédit photo SNSM siège Paris