Les Ponts-et-Chaussées

Phares et bateaux feux – Ecluses – Marégraphe

En 1716, le corps des Ponts et-Chaussées, qui vient d’être créé, est principalement chargé de la construction et de l’entretien des routes, ce qui constitue à l’époque une relative nouveauté, dans la mesure où le réseau routier est embryonnaire et en très mauvais état.

Au  XIXe et au XXe siècles, cette administration va également prendre en charge les voies navigables, les écluses, les phares, les bateaux-feux et des installations liées au fonctionnement portuaire comme le marégraphe. En 1806 c’est la création des Phares et Balises rattachés aux Ponts-et-Chaussées

Cette administration aura sous sa tutelle les éclusiers, haleurs, équipages des bateaux-feux, personnels des phares et du marégraphe qui, à des degrés divers, seront aussi acteurs des sauvetages en mer et de nombreux sauvetages individuels.

Deux de ces personnages, Joseph Looten et Frédéric Denquin,  seront d’ailleurs élevés à la dignité de Chevalier de la Légion d’Honneur au titre des sauvetages individuels réalisés aux écluses.

L’écluse Guillain, détruite en 1940, porte le nom d’un ingénieur des Ponts-et-Chaussées qui a réalisé de grands travaux sur Dunkerque entre 1868 et 1881. Ce sera la première écluse à rouvrir en 1947.Elle fut détruite définitivement plus tard.
.

Un buste de cet ingénieur est visible sur le port de Dunkerque.

Aujourd’hui les attributions des Ponts-et-Chaussées sont gérées par diverses structures comme les voies navigables de France.

Sources
https://www.lajauneetlarouge.com/les-ponts-et-chaussees-histoire-dun-corps-detat/
Wikipédia