-SAINTE SOPHIE-

Constructeur   chantiers chantier naval de Brême Allemagne

​Commandé en 1905

Type  Canot en tôle cannelée galavanisée insubmersible

Dimensions Longueur 8 mètres largeur 2,52 mètres poids à vide 800 kilos

Equipage  10 hommes

Installation 1906 

Retrait du service 1922. Remplacé par l’AMICIA 1

Fin de service 1922

Ce canot  a été financé par  

M. Leviez, notaire à Arras fait une donation  de 10 000 Francs en souvenir de Mlle Corne et pour l’acquisition d’un canot qui portera le nom de   Sainte-Sophie 

Grand-Fort-Philippe le 18 novembre 1906

Le SAINTE SOPHIE, remplaçant le  DUC DE CLERMONT TONNERRE, a été bénit dimanche en une cérémonie solennelle.
Le cortège, qui s’était formé à la Mairie, se mit en marche a dix heures et demie. Il se composait du clergé paroissial, du groupe des matelots, avec leur bannière, du Syndicat des marins de Grand-Fort, des marins lanciers porteurs de lances aux flammes variées des marins médaillés; des canotiers, accompagnés de leur patron, Joseph Evrart, et de la Musique communale de Gravelines.
Dans l’assistance, on remarquait : MM. Merlen, maire, et Dumont, adjoint ; Adolphe Torris président du Comité local de la Société centrale de sauvetage ; Grayon de Lépinay  inspecteur délégué ; Paul Torris, président de la Société de secours mutuels des marins ..
M. l’abbé Terly, curé de Grand-Fort-Philippe, prononça une allocution, puis bénit le canot. A ses côtés, dans le canot, se trouvaient MM. Le Poncin, administrateur de l’Inscription maritime ; Courdent, conducteur des ponts-et-chaussées.
Le parrain était M Leviez, notaire à Reims ; la marraine Mlle de Boudevylle.
Un vin d’honneur fut ensuite servi sous une tente abri. Le parrain et la marraine furent félicités. Une distribution de dragées fut faite aux enfants.
Un lunch, servi au Casino, termina la cérémonie. M. Grayon de Lépinay fit l’historique de la Société centrale de sauvetage des naufragés. M. Adolphe Torris remercia chaleureusement la Société, MM Grayon de Lépinay et Leviez, et Mlle de Boudevylle.

Plan canot

Sources : 
Société centrale de sauvetage des naufragés 1866 – 1939
Le Grand Echo du Nord de la France  du 22 novembre 1906