Année 1866 Sauvetages individuels

15  personnes sauvées dont 10 enfants

29 mars

le matelot dunkerquois Acarie  Pierre-Charles sauve une personne tombée dans le port du Havre.

le ministre de la Marine accord d’un témoignage officiel de satisfaction

L’autorité du 29/5/1866 A0677

14 avril 

Dans la matinée Auguste Hivin, gréeur et canotier de la Société Humaine, sauve un petit garçon de neuf ans, qui était tombé dans le bassin du Commerce, entre deux bâtiments. Ce sauvetage mérite d’autant plus d’être signalé, que le brave homme, qui souffrait une blessure au genou gauche, et qui craignait n’avoir pas la force nécessaire pour accomplir ce sauvetage, n’hésita pas, en l’absence tout autre secours, à se jeter à l’eau et à ramener l’enfant le long un bateau pêche, sur lequel il fut halé par des personnes qui venaient d’arriver. Hivin était à bout forces.

Ministère de la Marine Médaille d’or de deuxième classe  0250.

21 avril

Un enfant de 4 ans se noyer sous le pont de la porte du Fort Louis à 2h30 du soir. monsieur François-Valéry Dorine, receveur au bureau d’octroi de cette porte, sans prendre le temps de se débarrasser de cette unique se précipite du haut du pont qui est à 3 mètres au moins et assez heureux pour saisir l’enfant que l’on apercevait déjà plus et que les soins d’un médecin rappelèrent à la vie. S’était déjà distingué pour des faits semblables en 1864. .

Ministère de la Marine Médaille d’or de deuxième classe  0251

 journal l’autorité du 28/4/1866 et Moniteur Universel du 12 août 1866  

14 mai

A 11h00 2 enfants, d’environ 7 ans qui probablement se livraient à l’école buissonnière étaient aller nager dans les bassins de la citadelle quand l’un d’eux disparu sous l’eau.

Aux cris de détresse poussé par son camarade l’inspecteur de police du chemin de fer  Clément accouru sur les lieux se jeta aussitôt dans l’eau il ne tarda pas a récupérer la malheureuse victime qui respirait encore mais malgré les soins les plus intelligents que lui prodigua le sauveteur elle ne put être rappelé à la vie.

journal l’autorité du 15/5/1008 a0679

30 mai 

dans la matinée une femme tombe dans le canal qui longe la route impériale de Dunkerque à Calais. Suite à la blessure qu’elle s’était fait au front en tombant sur un pieu elle aurait  sans doute perdu la vie sans le dévouement des sieurs Becquet César chef surveillant et Deconinck aiguilleurs du chemin de fer qui l’ont retiré de l’eau et rappelée à la vie.

 l’autorité du 19/6/66 a0680

4 juin

8h du matin Adams Jean âgé de 44 ans ouvrier à la fabrique se précipite dans le canal de Bergues en face de la nouvelle filature.  Le sieur Lefebvre douanier en retraite qui se trouvait de l’autre côté du canal s’empressa à l’aide d’une embarcation de venir au secours du malheureux qu’il réussit à sauver après quoi on le transporta à l’hospice ou il reçut tous les soins nécessaires.

 l’autorité du 5/6/1866 a0681

13 juillet

vers 2h30 de l’après-midi le jeune homme Detammaecker François 13 ans,  tombe accidentellement dans le canal où il était en train de pêcher. il aurait sûrement péri sans le dévouement de monsieur Cuminet Jacques Antoine 34 ans, cordonnier, demeurant près du lieu de l’accident. n’écoutant que son courage il se jette à l’eau tout habillé et parvient après quelques instants à ramener sur la berge le corps du jeune homme après avoir reçu tous les soins que nécessité son état il ne tarde pas à être rappelé à la vie

l’autorité du 17/7/1866 a0682

6 août

Maurice Jouin ouvrier sauve un enfant à Dunkerque

Ministère de la Marine médaille d’honneur
journal l’autorité du 2/1/1868   A0786

3 septembre

Pierre Jean-Baptiste Alphonse DEJANS marin dunkerquois sauve un enfant

Récompense du ministère de la Marine  l’autorité du 1/1/1867 A0776

6 septembre

Guillaume Robert Godet marin sauve un enfant

Récompense du ministère de la Marine  l’autorité du 1/1/1867 A0777

14 septembre

une jeune fille de 7 ans tombe dans le canal de Bourbourg en face de la cité Dikson. Madame  mère de l’enfant se jette à l’eau pour sauver sa fille mais gagnant le large elle allait périr avec son enfant dans ses bras. C’était sans compter sur  Madame Cottin femme d’un contremaître qui se précipite dans le canal saisi la jupe de Madame D et à l’aide d’un bâton qu’un jeune homme lui avait tendu de la rive est assez heureuse pour retirer de l’eau les 2 personnes qui se seraient infailliblement noyées

l’autorité du 25/9/1866 a0683

16 Novembre  

un jeune homme qui pêchait dans le canal de Furnes il tombe suite à une attaque d’épilepsie grâce au dévouement d’un ouvrier du nom de Tartar ce jeune homme a été sauvé d’une mort qui paraissait certaine

L’autorité 17/11/1866 a0684

17 novembre

François Tixier sauve un enfant

Ministère de la Marine médaille d’honneur journal l’autorité du 08/02/1868 0787

20 novembre

11h du matin le sieur Hocquette, cabaretier à Coudekerque-Branche entend des cris. Il va dans la rue et voit 3 enfants de 3 à 4 ans courant en direction du canal en regardant avec frayeur derrière eux et en continuant de jeter les hauts cris qu’il avait entendu. Il aperçoit dans le canal un 4e enfant âgé de 3 ans qui disparaissait sous l’eau. Bravant le froid qu’il faisait et sans consulter le danger qu’il courait il se jette tout habillé au secours de l’enfant qu’il est assez heureux de sauver une mort certaine car ce en fut non sans difficulté qui pu être rappelé à la vie

L’autorité du 24/11/1866 a0685