Sauvetages individuels Année 1879

27 personnes sauvées dont 14 enfants

Non daté

Les douaniers Queva et Sonneville sauvent le marin Neckelman du navire français CADEGAT qui en passant par un bateau dragueur pour se rendre à bord, tombe à l’eau vers 9 heures 30 du soir par l’ouverture qui donne passage aux godets. Sauvetage réalisé avec une ligne Torres

0310

11 janvier 

Le matelot Achille Antoine Mascot sauve un mousse

0311

12 janvier 

Le douanier Gallien et le marin Henri Bossu, sauvent à 6 heures du soir, un journalier, M Charles Seys* journalier 41  ans, tombé accidentellement dans le bassin de l’arrière-port. il en est retiré sain et sauf grâce à une ligne Torres.

* Donné Rys dans le journal l Autorité du 14 janvier 1879 – 0312

19 janvier 

Le novice Auguste Benoit Roger sauve une fillette.

0313

30 janvier

Le jeune Demester Joseph, âgé de 11 ans, demeurant rue des arbres, numéro 40, glisse dans le canal de la cunette derrière le nouvel arsenal. Il tombe à l’eau à travers la glace et se serait infailliblement noyé sans le dévouement du sieur Lemarchand, Louis-Ernest, brigadier au 15e d’artillerie, qui s’est jeté à l’eau tout habillé, ne sachant lui-même pas nager, pour sauver le jeune homme. Le dévouement de ce militaire a failli lui être fatal, car à cet endroit l’eau était profonde de 3 à 4 mètres d’eau et sans le secours de 3 autres militaires du même régiment tous les 2 se seraient noyés.

a1036

12 février

Monsieur  Schricke, tonnelier à Steene, sauve une personne en danger de se noyer à Armbouts- Cappel

15 février

A 10h du matin, le jeune Lorio Octave, âgé de 14 ans, fils du batelier de la JEUNE ROSALIE, de Moulle, amarrée dans le canal de jonction, est tombé accidentellement dans l’eau où il a été retiré presque aussitôt par l’agent de police Patteyn, accouru sur les lieux aux cris poussés par l’enfant

a1037

Vers 10h30 du soir,  le nommé Louis Martin, 69 ans, maçon, demeurant quai de la citadelle numéro 16, en passant sur le bord du quai du bassin du commerce, tombe accidentellement à l’eau, d’où il est retiré sain et sauf par le sieur Escalier André, garde-feu, aidé par le marin étranger Jinkans, du vapeur LAVIAGO amarré dans le même bassin

a1038

22 février

Le matelot Louis Jean Joseph Weus sauve deux hommes.

0314

22 mars

Vers 15h30, le sieur M. Lechaux Toussaint, âgé de 45 ans, calfat, demeurant quai de la citadelle numéro 17, en voulant se rendre sur un bateau en construction dans le bassin de l’arrière port, tombe accidentellement dans l’eau. L’agent de police Arriotti qui passait à cet endroit le retire presque immédiatement de l’eau

a1039

8 mai

A Bourbourg, L. Berteloot, jouait avec ses camarades sur un passage qu’on avait établi au moyen de planches, sur les murs de l’écluse. Une de ces planches étant déplacée, le jeune Berteloot tomba dans le canal profond de 2m50. Sans calculer le danger qu’il allait courir, notre concitoyen, Henry Denquin, éclusier à Bourbourg, s’élança, saisit l’enfant et le tint au-dessus de l’eau jusqu’à ce que l’on vienne à son secours, car il était impossible de sortir de l’eau vu la hauteur des murs.

Déjà titulaire de 5 médailles dont celle de 2e classe décernée en 1878

A1040

21 mai

A midi , le jeune Jacob, Désiré, âgé de 9 ans, fils d’Antoine, batelier du bateau DIEU PROTÈGE MARIE  de Dunkerque, amarré quai de Saint Omer, en jouant sur la bélandre, est tombé dans le bassin. L’éclusier Charles, Herreman, âgé de 35 ans demeurant au 9 quai de Saint Omer, s’est jeté immédiatement à l’eau , et il a été assez heureux d’en retirer l’enfant sain et sauf.

01042

23 mai

Le patron de la patache Zegeers François, et le matelot des douanes Piquerel Eugène de service dans l’avant-port, aidé par le sieur Delattre, Edward, second à bord du remorqueur MARINE, ont sauvé d’une mort certaine une femme qui venait de tomber à l’eau à la hauteur du poste de la Cayenne et prête à se noyer. Elle a été reconnue comme étant la femme Lauze Joseph, épouse d’un préposé des douanes en retraite dont elle est séparée. Ayant déclaré être sans domicile, elle a été remise entre les mains de la police

a1041

4 juin

Vers 11h, des personnes revenant du cimetière, ont aperçu le sieur S…, retraité des douanes, tomber accidentellement à l’eau dans le fossé de la ville qui touche au canal des moëres. monsieur Eugène Demerseman, cultivateur à Cappel, s’est précipité à son secours et a été heureux pour le retirer d’une mort certaine

A1043

3 août

le matelot Leprêtre sauve un enfant à Gravelines,

Témoignage officiel de satisfaction – A1050

7 août

le matelot Gens   sauve un enfant à Gravelines

Médaille d’argent de première classe

A1051

20 août

Amand Théodore Minneboo, journalier, sauve un enfant en se jetant tout habillé dans le bassin du commerce

A1052

14 septembre

Vers 11h, le jeune Tratsaert, Ernest, âgé de 5 ans, jouant près de la porte de Bourbourg, est tombé accidentellement dans le canal des fortifications. Le journalier Louis Lemoine, âgé de 21 ans, demeurant un Dunkerque , après avoir vainement de tenter de retirer la victime, allait l’abandonner, lorsque le sieur Grenon, Edouard, receveur à l’octroi, prévenu de cet accident se rendit en toute hâte sur les lieux , et n’écoutant que son courage , se jeta résolument à l’eau et fut assez heureux pour en retirer l’enfant sain et sauf. Ce courageux citoyen est déjà titulaire d’une médaille de 2e classe

A1044

20 septembre

Le matelot Jean Marie François Devost sauve un enfant.

Ministère de la Marine: médaille d’argent de 1e classe 0315

29 septembre

5h du soir, le jeune Duchâteau, Jules, âgé de 5 ans, tombe accidentellement dans le bassin du quai de Saint Omer et se serait infailliblement noyé si monsieur Jules Galland, mécanicien de Dunkerque, prévenu par d’autres gamins, ne s’était porté immédiatement au secours de l’enfant qu’il fut assez heureux pour retirer saint et sauf.

a1045

8 octobre 

Le journalier Armand Théodore Mineboo sauve un ouvrier tombé dans le bassin de la marine.

Ministère de la Marine: médaille d’argent de 2e classe 0316

27 octobre

9h du matin, le journalier Constant Deschoodt, âgé de 50 ans, en passant sur le quai de l’avant-port, tombe accidentellement dans l’eau entre le quai et le navire. Il se serait infailliblement noyé sans le secours de François Louwagie, entrepreneur de déchargement, 8 rue de l’Abreuvoir, pour lequel il est employé , et qui fut assez heureux pour l’en retirer au moyen d’une corde. La victime qui s’était blessée à la tête fut transportée à son domicile en voiture par les soins de son sauveteur.

A1046

3 novembre

15h30, le jeune Patfoort, âgé de 14 ans, demeurant chez ses parents, 6 ruelle aux pommes, tombe accidentellement dans le chenal, quai du Leughenaer , d’où il a été retiré presque immédiatement par Charles Lavie, patron d’un bateau de pêche, 44 rue des vieux remparts, qui se trouvait sur place au moment de la chute.

Ministère de la Marine: médaille d’argent de 2e classe 0317

19 novembre

A 14h, la dame veuve Garant, née Derbecourt, Joséphine, âgée de 39 ans, propriétaire, rue du gouvernement à Dunkerque, passant sur la passerelle de l’écluse du Risban, glisse et tombe accidentellement à l’eau. Elle allait infailliblement se noyer sans le secours de 2 marins anglais, restés inconnus, qui se trouvaient sur un navire en partance, lesquels se jetèrent résolument à l’eau et retirèrent la femme saine et sauve.

a1047

Mois de décembre

Un enfant est tombé dans l’eau, dans les fossés des fortifications. Il a été sauvé, grâce au dévouement du fils de monsieur Salemon, vérificateur des douanes

a1048

19 décembre

Le garçon boulanger Charles, Schassens, livrait du pain à bord de la goélette IRMA JULIE amarrée quai des Anglais. S’approchant  trop près du bord du quai, il tomba avec la voiture qu’il traînait dans le bassin entre le navire et le quai. Le jeune boulanger était attaché à la voiture par une sangle. Il a été retiré presque immédiatement par François Louwagie, entrepreneur de déchargement, et Amand Veyres, canotier, demeurant tous 2 à Dunkerque

A1049

Sources 
Annales du sauvetage et presse diverse